Le storytelling : qu’est-ce que c’est, à quoi ça sert et comment le faire ?

Publié le : 07 mars 20235 mins de lecture

Le storytelling communique en impliquant au mieux un public spécifique, en concentrant l’attention sur le produit, le service ou la marque à promouvoir . Grâce à un storytelling bien fait il est possible d’augmenter le nombre de clients potentiels. C’est donc une méthode de communication plutôt efficace qui consiste à raconter une histoire pour inculquer une expérience, impliquer et convaincre. Pour être vraiment efficace, vous devez avoir des résultats concrets.

Le storytelling comme stratégie de communication

Le storytelling est une véritable stratégie de communication . De nos jours, la télévision, les sites web, les blogs et les réseaux sociaux proposent des slogans et des publicités monotones, pas du tout originaux et peu attrayants. Afin de pouvoir se souvenir d’une marque en particulier, d’une entreprise, d’un produit ou d’un service spécifique, vous devez vous démarquer de la foule, raconter votre produit, votre marque ou votre entreprise en racontant une histoire.

Raconter une histoire, ou plutôt raconter des histoires, implique la partie émotionnelle du client , qui l’utilise avec sa partie plus rationnelle au moment de l’achat. La narration d’entreprise ne doit pas simplement raconter l’histoire de l’entreprise, les produits en vente ou le succès obtenu au fil des ans.

Le storytelling est l’art de communiquer l’entreprise et ses valeurs dans une histoire qui vise à toucher les émotions du client.

Quels sont donc les objectifs de cette stratégie de communication ?

Le storytelling en tant que technique d’écriture et stratégie de communication d’entreprise a plusieurs objectifs .

Tout d’abord, le but principal est commercial. Un storytelling est né pour persuader, vendre, se démarquer de la concurrence en mettant en avant des éléments personnels et uniques.

En marketing, en revanche, le « racontage de l’histoire » vise à capter l’attention du public, à stimuler un besoin, à créer une relation de confiance.

En publicité, le storytelling est conçu pour promouvoir la marque, accroître la visibilité de l’entreprise et améliorer sa notoriété.

Le storytelling peut également avoir pour objectif de valoriser les compétences personnelles, les expériences et les aptitudes professionnelles. Dans ce cas, nous parlons de marque personnelle.

Enfin, il peut également avoir des objectifs politiques, par exemple s’il est utilisé pour trouver de nouveaux partisans et électeurs.

Le rôle du storytelling dans les entreprises

Raconter une histoire joue un rôle très important au sein d’une entreprise. Il aide à savoir gérer le changement culturel et organisationnel, en le racontant d’une manière toujours nouvelle et en phase avec son temps. Le storytelling d’entreprise parvient à créer une identité, à construire un projet de valeurs partagées.

Le storytelling au sein d’une entreprise est un outil qui peut s’adresser aussi bien au personnel qu’aux clients. Dans le premier cas, le storytelling servira à informer, motiver, guider ou convaincre précisément le personnel d’adopter un comportement précis. Dans le second cas, c’est-à-dire si les sujets de référence sont les clients, le storytelling vise à les convaincre d’acheter tel ou tel produit ou service, en privilégiant les composantes émotionnelles. Dans ce cas, les clients doivent pouvoir s’attacher aux personnages de l’histoire racontée, qui sont à l’origine d’un produit ou d’un service.

Pour que le storytelling soit efficace , il est fondamental que la narration soit pensée et construite de la meilleure façon possible. Les événements et les personnages de l’histoire à raconter doivent être clairement identifiables, doivent pouvoir susciter une émotion et doivent avoir un rôle clair et bien défini dans la narration.

Voici 5 conseils clés pour un storytelling efficace :

  1. utiliser la première personne pour créer une sorte d’harmonie avec le public ;
  2. privilégiez les contenus engageants, jamais anodins ou copiés-collés ;
  3. susciter des émotions avec un rythme narratif adéquat ;
  4. utiliser peu de mots mais transférer de nombreux concepts ;
  5. bien utiliser la bande sonore ainsi que le timbre, le ton et l’inflexion de la voix.

Plan du site